In the formal social occasions, replica rolex watches are often treated as jewelry, usually only for a ring jewelry to wear men, is very popular. Some people even stressed: "rolex replica watches are not only men's jewelry, but also the most important men's jewelry." In western countries, replica watches, pens, lighters adult man was replica watches uk once known as the "three treasures", every man must never be away from the body.
La Zone de Boxe

  [ Se connecter à La Zone de Boxe ]

Plus récents commentaires sur twitter

    Gardez le contact avec La Zone de Boxe grâce à Twitter




    magazinecoverlazonedeboxe38_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe37_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe36_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe35_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe34_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe33_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe32_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe31_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe30_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe29_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe28_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe27_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe26_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe25_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe24_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe23_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe22_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe21_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe20_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe19_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe18_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe17_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe16_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe15_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe14_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe13_130.jpg
    La renaissance des poids lourds au Québec
    5/29/2013 5:54:29 AM

    Le 13 novembre 2004, Patrice L’Heureux devenait le premier Québécois champion canadien des poids lourds depuis Robert Cléroux en 1963. Il y a presque dix ans, L’Heureux apporta donc l’espoir de faire revivre la division reine du noble art. Bien que ce fut de courte durée, les amateurs de boxe d’ici ont pu assister à plusieurs combats excitants.

    Nombreux sont ceux qui ont en mémoire les duels entre Art Binkowski et le « Granite » L’Heureux, David Cadieux face à Ross Puritty et l’excellente performance de Jean-François Bergeron contre l’ancien champion WBA des lourds, le géant Russe Nikolay Valuev. Par contre, c’est bien connu que rien n’est aussi bénéfique pour un sport qu’une rivalité, particulièrement locale. Ce fut le cas lors des deux confrontations entre Cadieux et L’Heureux pour les titres de champion poids lourds du Québec et du Canada, chacune dans la ville d’origine de ces deux courageux boxeurs, Trois-Rivières et Shawinigan.

    Pour de nombreuses raisons, l’intérêt pour les lourds diminua après 2007. David Cadieux perdit son titre de champion du Canada aux mains de Raymond Olowubale et prit sa retraite. Bergeron encaissa une dure défaite devant « Southern Disaster » Dominick Guinn. De plus, le titre du CQB (Conseil québécois de boxe) a cessé d’être disputé à la suite du combat entre Stéphane Tessier et Patrice L’Heureux en 2009 et ce dernier subit la défaite face à Wayne John l’année suivante. De plus, l’émergence des Joachim Alcine, Lucian Bute, Jean Pascal et compagnie détourna l’attention des amateurs de cette catégorie.

    Après la pluie, le beau temps!

    Comme le proverbe le dit, le soleil brille de nouveau chez les lourds au Québec. Tout d’abord, nous devons rappeler que sur les ondes de HBO, le 27 avril dernier, Bermane Stiverne (23-1-1, 20 KO), un Lavallois d’adoption, a offert une excellente performance face au vétéran Chris Arreola. En plus de remporter son combat, il a obtenu le titre Silver de la WBC et surtout il est maintenant l’aspirant obligatoire de cette association. Évidemment, les probabilités que Vitali Klitschko vienne se battre au Québec sont d’une infinie petitesse, mais qu’un Québécois ait sa chance en championnat du monde chez les poids lourds, c’est tout un exploit.

    Autre rayon de soleil, Éric Martel Bahoeli (8-3-0, 5 KO) a mis fin à une séquence de trois défaites et il a vengé son revers face à Raymond « Kilimandjaro » Olubowale à Calgary en avril dernier. Son gain par KO technique au sixième round lui a permis de devenir champion du Canadian Professionnal Boxing Council. Les gens de Québec pourront à nouveau le voir en action le 14 juin en finale du Pro-Am au Centre Sportif Empire.

    Un ancien adversaire de Martel sera en action aussi très rapidement. Le samedi soir 1er juin, l’un des associés du club de boxe Underdog, Sylvera « Sly » Louis (4-2-0, 1 KO) se rendra à Mississauga en Ontario pour un duel de six rounds. Celui qui a vaincu Martel et qui a perdu par décision partagée contre Oscar Rivas affrontera Dillon Carman (5-1-0, 4 KO), un Ontarien qui a remporté ses trois derniers combats à l’intérieur des trois premiers rounds. Ne reculant devant aucune frontière, La Zone de Boxe sera sur place pour voir ça, suivez notre compte twitter pour tout savoir sur ce combat.

    Une confrontation locale attendue

    De plus, le gala Grand Prix du Groupe Yvon Michel (GYM) nous offrira une nouvelle confrontation locale chez les poids lourds. Didier Bence (8-0-0, 2 KO) se frottera aux mains lourdes d’Éric Barrak (7-0-0, 6 KO) au Centre Bell le 8 juin prochain. En sous-carte de Dawson-Stevenson, le duel est prévu pour un maximum de huit rounds.

    Professionnel depuis 2011, Didier Bence a été sept fois champions amateurs du pays dont quatre fois chez les séniors. Reconnu pour être un fin technicien du ring, Bence est entraîné par Chris Johnson depuis la fin de l’année 2012. On a pu voir plusieurs changements face à Joey Dawejko et Jonte Willis. Son ancien entraîneur Marc Ramsay s’attend à ce qu’il soit en mesure de rester concentrer pendant les 24 minutes du combat et qu’il l’emporte en boxant intelligemment.

    Du côté d’Éric Barrak, le puissant cogneur cherche à obtenir une confrontation locale depuis fort longtemps. Vainqueur d’Éric « Butterbean » Esch en combat d’arts martiaux mixtes en octobre 2011, Barrak a passé bien proche de signer un contrat avec GYM l’an dernier. C’est toujours sans le soutien d’un promoteur que le boxeur de 5 pieds 11 pouces va tenter d’impressionner la foule et les organisateurs de la soirée. Son duel avec Didier Bence pourrait bien être le premier d’une série de confrontation locale.

    De la visite de Bucarest, de Vegas et un retour de « Kaboom » Rivas

    Toujours chez les poids lourds, le Roumain Bogdan Dinu (9-0-0, 6 KO) est venu au Québec en novembre dernier pour vaincre Éric Martel. Entraîné à l’époque par Stéphane Larouche, il n’est pas impossible qu’il revienne de nouveau lors d’un prochain gala organisé par InterBox.

    Camille Estephan a écouté les recommandations de Bermane Stiverne et il a signé récemment Zachary Bunce (1-0-0, 1 KO). L’Américain de 28 ans habite Vegas et s’entraîne au gymnase de « Pretty Boy » Floyd Mayweather. Tout comme Stiverne, il est entraîné par Don House. On devrait pouvoir le voir à de nombreuses reprises sur les cartes d’Eye of the Tiger Management.

    Enfin, il a été possible d’apprendre que l’opération à l’œil droit d’Oscar Rivas (12-0-0, 7 KO) a été un succès. À l’entraînement léger depuis plusieurs semaines, il attend l’accord du médecin pour s’y remettre à fond de train. Son entraîneur, Marc Ramsay, s’attend à un retour à la compétition en septembre.

    En conclusion, il est juste d’affirmer que les poids lourds qui évoluent au Québec nous promettent d’agréables et importants combats dans les mois et années à venir. Les frères Klitschko ne domineront pas la division éternellement, la relève est dynamique au Québec. Après Bermane Stiverne, qui sera le prochain à faire sa marque dans les classements mondiaux?

    Texte de JF Emond Jeffrey

    En accord? En désaccord? Partagez votre opinion sur le sujet

    Qu'en pensent les lecteurs ?
    Parlant de poids lourds, Tyson et Hughie Fury disaient cet hiver qu'ils allaient venir s'installer à Montréal et y ouvrir un gym, quelqu'un sait ce qu...

    [QUOTE]Podnon - 2013-05-29 3:52 PM

    Parlant de poids lourds, Tyson et Hughie Fury disaient cet hiver qu'ils allaient venir s'installer à Montréal e...

    J'en ai parlé à Éric Bélanger lors du gala à Gatineau et effectivement ce projet ne verra pas le jour.

    [QUOTE]redaction - 2013-05-29 7:54 AM

    Le samedi soir 1er juin, l’un des associés du club de boxe Underdog, Sylvera « Sly » Louis (4-2-0, 1 KO) se ...



    Support Wikipedia

    Poker Canada
    Poker online sur 888 Canada