In the formal social occasions, replica rolex watches are often treated as jewelry, usually only for a ring jewelry to wear men, is very popular. Some people even stressed: "rolex replica watches are not only men's jewelry, but also the most important men's jewelry." In western countries, replica watches, pens, lighters adult man was replica watches uk once known as the "three treasures", every man must never be away from the body.
La Zone de Boxe

  [ Se connecter à La Zone de Boxe ]

Plus récents commentaires sur twitter

    Gardez le contact avec La Zone de Boxe grâce à Twitter




    magazinecoverlazonedeboxe38_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe37_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe36_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe35_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe34_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe33_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe32_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe31_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe30_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe29_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe28_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe27_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe26_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe25_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe24_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe23_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe22_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe21_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe20_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe19_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe18_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe17_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe16_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe15_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe14_130.jpg
    magazinecoverlazonedeboxe13_130.jpg
    Sur le bord du ring : en direct, les résultats du gala d’EOTTM Maduma-Carreon du 17 mai 2013 1/1
    5/17/2013 11:12:40 PM

    La firme Eye of the Tiger Management (EOTTM) a présenté hier, le 17 mai, un gala de sa série « Fight Club » à Gatineau, au Hilton du Casino du Lac-Leamy. Il s’agissait de la seconde incursion d’EOTTM dans la région de la capitale nationale, après la carte tenue au même endroit en février, qui mettait en vedette Dierry Jean et avait attiré une foule – alors jugée satisfaisante – de 1100 personnes. Le public était plus modeste hier (environ 900 personnes) pour voir Ghislain « Mani » Maduma (13-0-0, 9 K.O.) faire les frais de la finale, une baisse d’assistance que les organisateurs de la soirée imputent en partie au fait que, au hockey, les Sénateurs disputaient un match des séries éliminatoires contre les Penguins à Pittsburgh.

    Maduma-Carreon (10 rounds, poids légers)

    Dans sa première sortie depuis sa conquête du titre WBC Continental Americas en mars à Toronto, le protégé de Camille Estephan affrontait le Mexicain Saul Carreon, 20-5-1 (13 K.O.).

    Après deux premiers rounds tranquilles, le combat s’est sérieusement animé au troisième, au cours duquel Carreon a placé des coups de puissance qui ont clairement surpris Maduma et l’ont forcé à accrocher. « Mani » a retrouvé son aplomb à partir du quatrième, mais Carreon a continué à boxer avec confiance, ce qui a donné lieu à d’excellents échanges, généralement dominés par Maduma. Le boxeur de l’Underdog Gym a subi une petite coupure près de l’œil droit au sixième, qui a cependant été bien refermée par son coin et qui n’a eu aucun impact sur la suite des choses. Maduma a terminé le combat en force pour l’emporter par décision unanime (99-91, 97-93 et 96-94). La Zone de Boxe avait un score de 97-93.

    À la conférence d’après-combat, Mike Moffa, l’entraîneur de Maduma, a avoué avoir dû ajuster sa stratégie en cours d’affrontement, étant donné l’efficacité inattendue de Carreon : « Selon mon plan initial, Ghislain devait mettre de la pression, mais j’ai constaté après quelques rounds que la stratégie ne fonctionnait pas vraiment, entre autres parce que Carreon utilisait bien sa portée. À partir de la mi-combat, j’ai donc demandé à Mani de laisser Carreon avancer vers lui et de contre-attaquer. Plusieurs rounds du combat étaient serrés. Comme équipe, je nous donne une note de 7 ou de 7.5 sur 10 pour ce combat ».

    Il s’agissait d’une première finale de la série « Fight Club » pour Maduma, qui devrait grâce à cette victoire progresser dans les classements nord-américains et mondiaux. Rappelons que le natif du Congo est actuellement classé 6e par la North American Boxing Federation (NABF) et 16e par le World Boxing Council (WBC). L’objectif poursuivi par EOTTM est de reproduire avec lui le cheminement emprunté par Dierry Jean, et de le faire participer à un championnat du monde en 2014.

    DeGale-Demers (8 rounds, poids mi-lourds)

    Dans la demi-finale de la soirée, l’anglais James « Chunky » DeGale (14-1-0, 9 K.O.), un gaucher médaillé d’or aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, affrontait « Double Trouble » Sébastien Demers (31-5-0, 11 K.O.), qui a accepté le combat à quelques jours de préavis. Demers, qui a perdu ses trois derniers combats, ne s’était pas battu depuis sa défaite par décision contre Allan Green en novembre 2011.

    Le Québécois n’a pas paru trop rouillé au premier round, mais a dû composer avec le crochet de droite de Degale, qui touchait facilement la cible. Dans la première moitié du deuxième, Demers paraissait s’être ajusté, mais il a été éventuellement atteint par un solide crochet de la droite vers la deuxième minute, qui l’a ébranlé, et, quelques secondes plus tard, il a mis le genou au tapis suite à un puissant uppercut de la gauche, qui l’a sérieusement blessé. Demers a sagement choisi de ne pas se relever, concédant ainsi la victoire à DeGale.

    DeGale aimerait maintenant affronter Jean Pascal, qui se cherche un combat préparatoire avant son affrontement contre Lucian Bute en décembre. Le protégé du groupe Hennessy Sports a fait savoir cette semaine, via les médias, qu’il n’attendait qu’un coup de fil du clan Pascal pour relever le défi et se mesurer à l’ancien champion des mi-lourds.

    Laham-Paredes (8 rounds, poids légers)

    Après avoir remporté une belle victoire en février contre Tyler Asselstine, Baha Laham (12-0-1, 5 K.O.) remontait dans le ring contre Alan Paredes (15-2-1, 5 K.O.), un ancien champion du Pérou des super légers, ayant subi la défaite par K.O. au 3e round à son dernier combat, contre Arash Usmanee.

    Paredes a commencé le combat en force grâce à ses frappes vives et à sa force physique, qui lui a permis de bousculer Laham. À partir du deuxième, l’affrontement a pris les allures d’une guerre au corps à corps, très partagée, qui s’est terminée subitement lorsque, à la cinquième reprise, Laham a placé un magnifique crochet de gauche au foie qui a couché Paredes pour le compte de dix, au grand plaisir de la foule qui a apprécié ce K.O. spectaculaire.

    À lire également :
    Sur le bord du ring : en direct, les résultats du gala d’EOTTM Maduma-Carreon du 17 mai 2013 2/2
    Suivez La Zone de Boxe sur Facebook et Twitter

    Texte de Martin Achard et de Jean-Luc Autret


    En accord? En désaccord? Partagez votre opinion sur le sujet

    Qu'en pensent les lecteurs ?
    Il y a une couple de combats que je n'ai pas encore vus et je suis pogné en attente au bureau ce soir. Bref, est-ce qu'il y a un site où les combats o...

    oui sur http://www.dailymotion.com/ ,jai regarder hier

    [QUOTE]s-o-a-d27 - 2013-05-29 5:12 PM

    oui sur http://www.dailymotion.com/ ,jai regarder hier[/QUOTE]

    Merci

    Ouais, Maduma-Carreon n'a pas exactement été palpitant, mais c'est un combat qui vaut de l'or pour Maduma. Faire face à un vrai pro qui est venu pour ...



    Support Wikipedia

    Poker Canada
    Poker online sur 888 Canada